Des Mots-Niaques

Vous avez envie de parler de tout et de rien sans vous prendre la tête ?
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 99F

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bicrate de Soude
le Socrate multi-fonction
le Socrate multi-fonction
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4645
Age : 37
Localisation : Somewhere...A place for us
Emploi : Parfois oui, parfois non
Loisirs : Musique, guitare, passer du temps avec les amis, forums...
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: 99F   Mar 16 Oct 2007 - 13:45

EDIT : Attention, la partie en cyan contient quelques élements révélants le contenu du film.

Réaction à chaud...

Cynique, critique, intelligent, "trippé", métaphorique... Déroutant... Mais réfléchi.
Voilà les mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce film. Je n'avais strictement rien lu sur le film avant d'aller le voir. Je ne m'était fié qu'à l'affiche du film :
-"Jean DUJARDIN déguisé en Frédérique BEIGBEDER"... Une image qui m'a fait esquisser un sourire, suivi d'une pensée du genre "Tiens, Frédérique BEIGBEDER parodié par Jean DUJARDIN... Une sorte de Braïce de Naïce dans l'univers Jet Set, publicité et compagnies... ça pourrait être marrant à voir ça."

...Et bien je me suis fait complètement avoir par l'apparence.
Et c'est précisément ça le propos du film.
Mais attention ! Ce n'est pas si simple que ça non plus. Des films qui "dénoncent la loi des apparences", y'en a en pagailles. Mais celui-ci est différent.
J'ai pris l'exemple de l'affiche du film, parce-que c'est ce qui m'a pousser à voir ce film au début, c'était l'appât. Mais le film lui-même est truffé de ces exemples qui servent à délivrer un seul et même messages : "Regardez comme ce monde d'apparence est misérable." Alors je sais... Un tel message pourrait faire croire que ce film est glauque, morbide, noir etc...Etc... Il serait triste et surtout FAUX de s'arrêter à ce seul constat. Car ce film est aussi une invitation à ne pas se laisser berné. Personnellement, je n'aime pas les films morbides et pessimistes et pourtant, j'ai bien aimé ce film... Car il laisse le sentiment d'être plus intelligent en sortant de la salle de cinéma qu'en y entrant (c'est déjà pas mal 'faut l'avouer) et SURTOUT, il rassure sur le fait qu'on vivent aujourd'hui dans une société qui AUTORISE ce genre de critique, sans complaisance... Et ça ce sont deux sentiments que je ne retrouves habituellement pas dans un film morbide et pessimiste.
Le message c'est une chose, mais ce qui rend surtout ce film plus intéressant, c'est la manière dont il se déroule. Au début, je m'attendait à un film avec une évolution narrative normal...Début, milieu, fin. Ensuite, j'ai vu ces différentes "découpes" du film...
-Je
-Tu
-Il
-Elle
-Nous
...Là je me suis dit : "D'accord. En fait ce film est en plusieurs chapitres"... Mais là aussi, je m'était trompé.
Je ne comprenais pas pourquoi le scénariste avait autant insisté sur les scènes de trip à la coke, sur la scène de la chute de l'immeuble et surtout sur le trip "Robinson Crusoé" à la fin...J'me disait "mais qu'est-ce que c'est qu'ce délire ? Il veut en venir où exactement là ?".

Et à la fin... J'ais tout compris. En réalité, la quasi-totalité de ce film est à prendre au sens métaphorique. Et c'est vraiment ça qui rend le film si intéressant à mon avis. En fait, on pourrait presque dire que ce film est à aborder de manière... poétique.

A titre anecdotique... A la fin du film, on apprend que 10% de l'argent utilisée pour produire des publicités au Etat-Unis suffirait à réduire de moitié la dette du tiers-monde.
Rolling Eyes

Bref, ne vous attendez pas à aller voir une comédie légère, ça n'a strictement rien à voir.
Ce film est un pamphlet...De 2 heures... "Parce qu'il le vaut bien."
Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://heliconpart1.over-blog.org/
leelooow
Commence à se faire connaître
Commence à se faire connaître
avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : Etudiante
Loisirs : arts, littérature, musique ...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: 99F   Mer 17 Oct 2007 - 12:55

Ouais pareil j'ai bcp aimé et je l'ai trouvé très intelligent. Pareil au début du fim, par rapport à l'affiche, à l'acteur, j'ai cru que c'était une comédie bien francaise et tt.
En fait c'est bien plus qe ca, bien sur il y a des vannes, mais il y a sutout de la reflexion et des idées, et bien evidemment de la critique ( justifiée).

La phrase de la fin m'a aussi retourné, c'est incroyable la perte de sous qu'on fait ... On est dans une société ou on prefere les pubs aux hommes ...

Et j'ai bcp aimé l'archive tout à la fin du generique : ils présentent la première pub qui a été faite en 1901 je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeejay.over-blog.fr/
 
99F
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Mots-Niaques :: Arts, Sciences & Culture :: Cinéma-
Sauter vers: