Des Mots-Niaques

Vous avez envie de parler de tout et de rien sans vous prendre la tête ?
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite déprime ou dépression ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MissDuCube
V.I.P.
V.I.P.


Féminin
Nombre de messages : 4664
Age : 34
Localisation : Mons - Belgique
Emploi : Infographiste
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Petite déprime ou dépression ?   Ven 20 Juin 2008 - 10:22

La dépression est une maladie très répandue. Elle affecte indifféremment des personnes de tous les âges, de tous les milieux et de tous les styles de vie. Alors qu’un homme sur dix et une femme sur cinq en seront atteints au cours de leur vie, que sait-on réellement de la dépression ? Comment distinguer le simple coup de cafard d’une dépression majeure ? Quels en sont les symptômes ?



Petite déprime ou dépression ?Isabelle ne trouve que très difficilement le sommeil et se réveille fréquemment en pleine nuit. Elle a perdu tout intérêt pour l’écriture de son dernier roman et se sent coupable de ne pas pouvoir consacrer plus de temps à ses enfants. Elle n’a aucune envie de cuisiner et mange sans appétit. Elle a tellement de mal à se concentrer que même son jeu télévisé préféré la décourage, tout comme les avances de son mari qu’elle délaisse. Son état la désole, elle est de plus en plus souvent la proie d’idées noires depuis plus de deux semaines. Elle se juge sans valeur, tour à tour irritable ou amorphe, alors qu’elle était si énergique.

Isabelle est-elle dépressive ou simplement victime d’un coup de cafard ?

Le mot "dépression" s’est banalisé et désigne trop souvent des états passagers. Lorsque ces symptômes persistent durant des semaines ou des mois et empêchent un retour à une vie "normale", ils peuvent être les prémices d’une réelle dépression.

Au contraire, la dépression est un état qui se poursuit dans le temps et qu’il convient de ne pas négliger.

Cette baisse du tonus psychique est caractérisée par :

* Une profonde tristesse et une perte de goût pour des activités autrefois appréciées (hobbies, sexe, etc.) : c’est ce principal symptôme qui peut permettre à votre médecin de diagnostiquer. Certains patients peuvent devenir tendus ou irritables. Cette nervosité excessive et ce sentiment d’inutilité s’accompagnent d’idées noires qui peuvent aller jusqu’à des pulsions suicidaires ;

* Des changements d’appétit ou de poids, une altération du sommeil : la dépression peut affecter le corps en plus de l’esprit. Ainsi, certaines personnes pourront souffrir d’un manque d’appétit alors que d’autres compenseront en prenant du poids. De la même manière, certaines personnes auront du mal à s’endormir pour se réveiller au milieu de la nuit alors que d’autres auront tendance à dormir de manière excessive ;

* Des humeurs changeantes : en plus de l’état déprimé, la personne peut être l’objet d’autres changements émotionnels : un sentiment injustifié de culpabilité, un manque de confiance en soi et d’incapacité. Certaines personnes fuiront les situations nécessitant de leur part une prise de responsabilité, de peur de mal faire ;

* Une difficulté à se concentrer : ces symptômes empêchent les personnes d’étudier et de travailler de manière efficace. Dans des cas extrêmes, des tâches anodines deviennent insurmontables.

Il n’y a pas de symptômes caractéristiques, certaines personnes peuvent apparaître tristes de manière évidente, d’autres ressentiront plutôt une impression de fatigue ou des insomnies. Parfois, l’entourage proche a bien du mal à pressentir l’importance de cette maladie et soupçonne plus facilement une légère déprime qu’un peu de volonté et quelques bonnes paroles permettront de surmonter.

La dépression, une vraie maladie

La dépression est définie comme un sentiment de tristesse persistant, une perte de goût pour la plupart des activités pendant une durée minimale de deux semaines. Vous ne devez pas ressentir de craintes ou d’embarras à exposer votre état à votre médecin. Seule une connaissance de tous les symptômes lui permettra d’effectuer un diagnostic précis.

Pour le médecin, le terme dépression a une définition bien précise et, face à une telle maladie, il pourra vous prescrire un traitement adéquat : suivi psychothérapeutique et/ou médicaments luttant contre la dépression.

Des dépressions majeures peuvent durer de 6 à 12 mois. Plus de 85 à 90 % des personnes souffrant de dépression peuvent être traitées de manière efficace. Dans la plupart des cas, l’issue du traitement est une rémission complète avec disparition des symptômes. Un quart à un tiers des personnes pourront cependant continuer à souffrir de différents symptômes, susceptibles de miner leur vie quotidienne.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://shadygirl0304.skyblog.com/
Monoclodon le vrai
Squateur Attitude
Squateur Attitude


Masculin
Nombre de messages : 1447
Age : 31
Localisation : Mons la trivalle
Emploi : Créateur de conneries
Loisirs : champignons, nature...
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Petite déprime ou dépression ?   Ven 20 Juin 2008 - 10:26

Moi, j'en bois des pressions...au bar ! Etant moi même un anti dépresseur...je ne déprime jamais...même sous l'effet de la pression. Bien fraiche elle desaltère !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.blablatitude.com/forum/index.php
Isleen
Squateur Attitude
Squateur Attitude


Féminin
Nombre de messages : 1438
Age : 30
Localisation : Lyon / Isère
Emploi : Nourrice
Loisirs : Arts, sport, littérature, philosophie, sciences humaines, bénévolat, animaux...
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Petite déprime ou dépression ?   Ven 20 Juin 2008 - 16:25

Ouh pour sur, je préfère les pressions que les dépressions Laughing

J'en ai déjà fait plusieurs dont une grave avec hospi et je fais vraiment la différence avec les états de cafards passagés que tout le monde connais; en dépression on est vraiment malade, comme si l'on était une autre personne. C'est d'ailleurs très flippant.
Les miennes étaient heureusement courtes (de trois semaines à deux mois) mais souvent graves car je ne mangeais plus rien et ne me levais plus et avais pas mal de pensés très noires 24h sur 24. L'ennuie c'est quelles sont répétitives et que si je ne fais pas attention, elles reviendront.

J'en fais principalement en hiver d'ailleurs; je suis très sensible au temps.

Alors j'essaye de me stabiliser grâce à mon traitement, c'est la meilleurs chose à faire de toute façon.


Là tout va très très bien; donc ces états me semblent tellement loin... A des années lumières! Je ne vais pas m'en plaindre.

En fait je pense que si un état de déprime devient très puissant, très handicapant et surtout, si il dure et qu'il a un impacte sur la santé, la vie sociale, professionnelle (en somme quotidienne), il faut vite aller voir un spécialiste car ce peut être une dépression.

Le coup de cafards, ne dure pas; il n'est pas intensément handicapant.

Sinon, la dépression majeure, le diagnostique est donné lorsque les symptômes les plus graves de la dépression, durent depuis au moins deux semaines (et non 6 mois...).
En général ça ne dure pas très longtemps. Sinon on parlera plus de dystymie.

_________________


Membre AIDUCE 1951

Plus tu es lucide, plus tu es splendide
Revenir en haut Aller en bas
leelooow
Commence à se faire connaître
Commence à se faire connaître


Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : Etudiante
Loisirs : arts, littérature, musique ...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Petite déprime ou dépression ?   Ven 20 Juin 2008 - 17:43

J'ai lu un jour une étude qui montrait qu'une forme plus courte d'un gène transporteur pouvait vous prédisposer à la dépression ou au suicide. Ca m'a fait bizarre de lire ca. Cela voudrait dire que certaine personne, dès la naissance, seraient dejà enfermer dans le risque d'etre depressif ou suicidaire.
Ma mère qui bosse dans la génétique m'a confirmé que c'était une étude très serieuse, mais que c'était une etude très cher, donc on ne peut pas voir ce qu'il en est de notre gene à nous. ET ce n'est pas quelque chose de sûr mais quasiment. Très souvent ce que nous croyons etre psychologique et en fait un phénomène physique.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeejay.over-blog.fr/
Isleen
Squateur Attitude
Squateur Attitude


Féminin
Nombre de messages : 1438
Age : 30
Localisation : Lyon / Isère
Emploi : Nourrice
Loisirs : Arts, sport, littérature, philosophie, sciences humaines, bénévolat, animaux...
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Petite déprime ou dépression ?   Ven 20 Juin 2008 - 17:51

Complètement. D'ailleurs, le trouble bipolaire est une maladie génétique (en partie). Mon grand-père l'était.
On peut être porteur d'un gène; mais après, notre vécu, notre tempérament etc. vont participer au déclenchement d'un trouble dépressif ou non...

_________________


Membre AIDUCE 1951

Plus tu es lucide, plus tu es splendide
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite déprime ou dépression ?   Aujourd'hui à 18:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite déprime ou dépression ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BD Ma toute petite déprime & moi
» Qui a la petite déprime du voyageur d'avant départ a Disney ?
» mauvaise note = grosse déprime :((
» Addiction et dépression
» Le refoulement est-il dangereux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Mots-Niaques :: Vie Pratique :: Santé & Bien être-
Sauter vers: