Des Mots-Niaques

Vous avez envie de parler de tout et de rien sans vous prendre la tête ?
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

La gestation pour autrui légale en France...
Je suis pour
20%
 20% [ 1 ]
Je suis contre
40%
 40% [ 2 ]
Je n'ai pas d'avis (ça m'est indifférent)
0%
 0% [ 0 ]
Je ne sais pas quoi penser
40%
 40% [ 2 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Miss Choco
Chocogrenouille
Chocogrenouille
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 31
Localisation : Amoureuse de Paname
Emploi : étudiante
Loisirs : Parresser
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   Ven 23 Mai 2008 - 9:43

Je ne sais pas si ce sujet est mieux placé ici, il aurait tout aussi bien pu être dans la section "débat", mais j'le préférais ici.

Citation :
C’est une période charnière. Taboue, voire refoulée il y a peu, la question des mères porteuses revient dans le débat français. Mais pas pour faire mouliner les fantasmes, ni pour alimenter les anathèmes. Aujourd’hui, les instances médicales et législatives réfléchissent très sérieusement à encadrer légalement le recours à une gestatrice pour abriter, le temps d’une grossesse, l’embryon d’un couple infertile qui seront les parents de l’enfant. Une pratique interdite en France par la loi de bioéthique, qui doit être révisée l’année prochaine.

En octobre 2007, la justice française a reconnu que Sylvie et Dominique Mennesson - un couple qui, en 2000, avait eu des jumelles grâce à une mère porteuse de Californie (la méthode y est légale) - étaient bien les «parents» des petites. Depuis cette victoire historique, sur laquelle la Cour de cassation rendra un arrêt fin juin, les auditions se multiplient.

Les questions ne tournent plus autour de la légitimité - pourquoi légaliser la gestation pour autrui (GPA) ? - mais se focalisent sur les conditions - comment ? sur quels critères ? avec quels garde-fous ? Le Sénat s’apprête à rendre un rapport favorable à l’encadrement de cette pratique. «Il faut légiférer», affirme Michèle André, sénatrice socialiste de Puy-de-Dôme, qui préside le groupe de travail.

«Recul». L’histoire de Sylvie et Dominique Mennesson est imbriquée dans le combat pour la levée de l’interdiction de la GPA. C’est un couple emblématique, le seul à témoigner à visages découverts sur cette question. A leur retour en France, il y a sept ans, ils ont été accusés «d’enlèvements d’enfants» et d’«adoption frauduleuse».

Aujourd’hui, le débat a évolué. «On a montré que les frontières n’étaient pas étanches, qu’on ne pouvait pas faire une police des maternités», constate Dominique. Hier à Paris, ils ont inventé des amis, des adhérents de leur association Clara qui ont fait appel à une gestatrice ou souhaitent le faire, des experts (psychanalyste, médecins…). Ils ont présenté leur livre (1), «pas un mode d’emploi» mais un témoignage pour «sensibiliser». «Il y a une accélération de l’histoire, constatent-ils. Le prêt-à-penser est en train d’exploser. On confronte les gens aux pratiques à l’étranger. Aujourd’hui, on a le recul, et l’expérience.» Le couple a remarqué de plus en plus de ralliements : «On ne trouve plus de médecins pour faire campagne contre. Et certains disent tout haut qu’ils sont pour.» Dans la confidentialité des cabinets médicaux, de plus en plus de gynécologues acceptent de conseiller les couples en chemin vers la GPA, à l’étranger.

Plaider. Depuis la dernière décision de la cour d’appel en leur faveur, Sylvie et Dominique sont allés plaider à l’Académie de médecine, au Sénat ; le 10 juin, ils iront devant l’office parlementaire chargé de réfléchir à l’évolution des lois bioéthiques. «Très vite on aborde des choses très pointues. Il n’y a plus d’idéologie», relève Dominique. Les questions sont concrètes. Quelles indications médicales ? Comment recruter les mères porteuses ? Doit-on les défrayer ? Quel organe de régulation ?, etc. A la tête d’une autre association (Maia) qui aide les couples infertiles, Laure Camborieux a également constaté ce regain d’intérêt : «Tout le monde recherche des pistes. On sent moins de résistances.» Une «nounou» est même venue expliquer pourquoi elle avait accepté de porter l’enfant d’un couple. Les Mennesson ont raconté qu’il fallait «encourager la relation, entre les deux femmes, et les deux couples», comme eux l’ont fait avec Mary, l’«amie» californienne.

Inventer. Au Sénat, Michèle André a mené une cinquantaine d’auditions. Son groupe de travail, crée à la suite de la décision de justice concernant les Mennesson, s’est également rendu en Grande-Bretagne. «Au début, il a fallu réexpliquer à certains sénateurs ce qu’était un ovocyte, ou un gamète [les cellules reproductrices, ndlr]», sourit-elle. Après plusieurs mois de travail, la voilà convaincue : «On ne peut pas laisser des femmes françaises en difficulté pour porter des enfants, par exemple celles qui n’ont pas d’utérus, partir à l’étranger pour un tourisme procréatif. Ce n’est pas satisfaisant.» D’autant, estime-t-elle, que quand «les parents intentionnels» reviennent, leurs enfants sont «dans le flou juridique».Elle pense qu’il faut «aider ces femmes» infertiles et clarifier l’état civil des enfants. Sa position n’est «pas unanime», mais elle est partagée par d’autres parlementaires, «à gauche comme à droite». Elle souhaite déboucher sur une proposition de loi.

Les filles de Sylvie et Dominique ont compris qu’ils avaient inventé «une nouvelle façon de faire les bébés». L’une d’elles a expliqué à l’école, que parfois la «maman n’a pas de sac» et qu’il faut demander «à une autre dame». «On a réussi à les préserver mais avec l’affaire judiciaire, elles sont inquiètes. Cela leur revient comme un bomerang.» Dominique et Sylvie, qui ont accepté de ne plus se cacher espèrent que d’autres couples «vont prendre la relève».


(1) Interdits d’enfants, éd. Michalon, (sortie le 29 mai).

Source : http://www.liberation.fr/


Qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne chose de légaliser le recours à une mère porteuse si aucun autre moyen ne permet d'avoir un enfant (à part l'adoption, évidemment) ? D'autant que beaucoup de couples dont la femme ne peut pas accueillir d'embryon vont à l'étranger pour pouvoir concevoir. Ca me choque que l'Etat français ne reconnaissent pas ensuite l'enfant comme étant le leur...
Revenir en haut Aller en bas
MissDuCube
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4654
Age : 35
Localisation : Mons - Belgique
Emploi : Infographiste
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   Ven 23 Mai 2008 - 13:41

Je ne sais pas trop ...
Je dirai que je suis plutot contre car :

- Les mères porteuses doivent avoir un mal de chien a donner l'enfant (+ les risques genre kidnapping, fugue avec l'enfant etc).
- Si on ne sait pas "procréer" je trouve qu'il est préférable d'adopter car comme ça on aide un enfant orphelin.
- Les humains ne sont pas des machines ça me fait un peu peur d'utiliser la femme comme machine a bébés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://shadygirl0304.skyblog.com/
Wrathchild
Gypsy touch
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3109
Age : 32
Localisation : On the road
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   Ven 23 Mai 2008 - 14:14

Dans l'ensemble je suis plutôt contre.

D'accord c'est un moyen d'avoir des enfants si on ne peut pas les avoir naturellement, mais en ayant recours à l'adoption on peut offrir une vie à un enfant orphelin.

Si c'est bien encadré ça ne me choque pas tellement, si il n'y a pas de demi-mesure, et qu'ensuite la filiation est établie.

Enfin j'ai toujours dans l'idée qu'avoir des enfants, c'est les faire avec son/sa conjoint(e)...

_________________


Où est ma vache?
Revenir en haut Aller en bas
darkdays
Admin par Intérim
Admin par Intérim
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5429
Age : 35
Localisation : La Forêt magique du Monde de Monsieur Fred
Emploi : Cryptkeeper
Loisirs : créer des topics sur un forum désert
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   Jeu 3 Juil 2014 - 22:05

Marie-Josèphe BONNET, Historienne, militante homosexuelle et féministe a écrit:

Des bébés made in France ?
30 juin 2014 à 18:06
 
TRIBUNE

La Cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la France parce qu’elle ne transcrivait pas les actes d’état civil américains d’enfants nés aux Etats-Unis par mère porteuse en actes d’état civil français. L’argument est fondé sur le père «biologique» : la Cour estime que le droit français aurait dû reconnaître la filiation du père. En toute justice et en toute logique, la mère «biologique» devrait être inscrite également sur l’acte de naissance de son enfant. Car la recherche en épi-génétique nous rappelle que la mère «porteuse» est aussi une mère biologique.

L’absence de clarté de la décision de la Cour concernant la reconnaissance ou non de la filiation maternelle montre qu’elle prend position pour la filiation spermatique, contre les droits des mères et la dignité des femmes. C’est un retour au patriarcat tel qu’il a pu s’exprimer dans le passé : au Moyen Age par exemple, où les filles n’avaient pas de nom dans les généalogies.

La Cour européenne des droits dits de l’homme accepte donc l’achat de bébé d’une part et leur abandon par la mère dite porteuse de l’autre sans être choquée par un tel procédé. Elle appelle cela défendre l’intérêt supérieur de l’enfant. On se demande qui aimerait être à la place des jumelles qui sont l’enjeu du désir des uns et de l’idéologie néolibérale des autres. Il est évident que le but des parents est d’introduire la «GPA» en France tout en se posant comme victimes.

L’expression «enfant fantôme» est particulièrement abusive et manipulatrice. D’abord parce que ces enfants sont vivants. Ensuite parce qu’ils ont des papiers et que la Cour elle-même note que leur vie familiale n’a pas été affectée. Enfin parce qu’elles pourront choisir la nationalité française à 18 ans. Les difficultés matérielles, non reconnues par la Cour, sont montées en épingle par des activistes qui souhaitent tous la légalisation en France des contrats de mères dites porteuses.

Il est indispensable de mettre en place de nouvelles formes juridiques de prise en charge des enfants abandonnés par leur mère porteuse en échange d’argent. Mais si la France cédait à la Cour, ce serait reconnaître qu’il suffit à un Français suffisamment riche d’aller à l’étranger chez l’un de nos principaux fournisseurs - Inde, Ukraine et Etats-Unis - d’y faire porter par une femme dans le besoin un enfant aux critères de son choix, s’il le souhaite de choisir son sexe pour quelques dollars de plus, et de revenir avec un bébé qui soit aussitôt certifié «made in France».

Au lieu de céder aux sirènes néolibérales, la France devrait agir pour convaincre ses voisins de lutter contre cette barbarie. J’invite toutes les personnes choquées par la décision de la Cour à signer la pétition au Président de la République pour que le gouvernement français ne cède pas au diktat de l’argent.

la pétition : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_protegez_les_femmes_et_les_enfants_des_contrats_de_mere_porteuse_GPA/?nIIZMhb

http://www.liberation.fr/societe/2014/06/30/des-bebes-made-in-france_1054130

_________________
despite all my rage i am still just a rat in a cage
---
so i wait my turn, i'm a modern man
so i wait in line, i'm a modern man
and the people behind me, they can't understand
makes me feel like, something don't feel right
like a record that's skipping and the clock keeps ticking
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantominus
darkdays
Admin par Intérim
Admin par Intérim
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5429
Age : 35
Localisation : La Forêt magique du Monde de Monsieur Fred
Emploi : Cryptkeeper
Loisirs : créer des topics sur un forum désert
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   Mar 7 Oct 2014 - 0:25

une alternative
http://www.franceinter.fr/depeche-suede-une-naissance-grace-a-un-uterus-greffe

Citation :
L'utérus transplanté sur la jeune femme provenait d'une amie de la famille âgée de 61 ans, ménopausée depuis sept ans.

le topic "Recyclage" était p-e le plus approprié

_________________
despite all my rage i am still just a rat in a cage
---
so i wait my turn, i'm a modern man
so i wait in line, i'm a modern man
and the people behind me, they can't understand
makes me feel like, something don't feel right
like a record that's skipping and the clock keeps ticking
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantominus
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le recours à une mère porteuse - bientôt légal en France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Henry-Wall, Judith] Ne tuez pas la mère porteuse
» Mère porteuse...
» NE TUEZ PAS LA MERE PORTEUSE de Judith Henry-Wall
» [Les éditions J'ai lu] Une mère en danger de Judith Henry Wall (Ne tuez pas la mère porteuse)
» Mère porteuse..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Mots-Niaques :: Vie Pratique :: Le coin famille-
Sauter vers: